oct 9, 2012

Publié par dans Blogging, Divers | 20 commentaires

Une petite morale pour le blogging

Une petite morale pour le blogging
Aujourd’hui nous allons jouer dans l’originalité !

 

J’ai ici même, un extrait tiré du livre La Métaphore : voie royale de la communication, de Gérard Szymanski.

Un défi a été lancé par un blogger reconnu dans le WebMarketing, vous pouvez lire ce défi ici : Virtuose-Marketing . Et voyons donc ce que nous pouvons trouver d’intéressant dans cet extrait que voici :

 

« Quand nous sommes certains d’avoir raison »

« Le démon marchait le long d’un chemin à travers deux grands domaines dans lesquels des agriculteurs s’affairaient à la récolte.

Il se dit : « Je vais planter un peu de ce que les humains aiment tant : avoir toujours raison ! »

Il se coiffa d’un chapeau dont la moitié droite était verte et l’autre jaune.

- Si vous voulez trouver un trésor, suivez-moi ! cria-t-il aux paysans.

Puis il se cacha derrière un arbre. Les travailleurs coururent jusqu’au sentier.

- Nous allons suivre l’homme au chapeau vert, dirent les hommes du champ de droite.

- Vous voulez nous tromper : nous devons suivre un gars qui porte le chapeau jaune ! s’écrièrent les hommes du champ de gauche.

Le conflit empira.

Une demi-heure plus tard, les paysans avaient oublié le trésor et s’entretuaient à coups de faux pour savoir qui avait raison quant à la couleur du chapeau. »

 

Peut-on lier ce genre d’article au domaine du blogging ?

 

La morale comme vous l’avez deviné, est plus ou moins, « A vouloir toujours avoir raison, on se fait des ennemis. » Et dans le cas, ici présent, les agriculteurs perdent en plus le but premier, le trésor !

 

Dans notre domaine, nous, bloggeurs ou affiliés, nous pouvons très vite perdre le nord. Et comment ?

C’est très simple, nous allons expliquer ça de la façon suivante.

 

Le petit démon arrive :

 

Vous créez un article pour lequel,  vous êtes plutôt très bien calé dans le sujet, et vous êtes sûr qu’il n’y a aucune faille dans vos informations, et que personne ne pourra contredire votre travail. Dans cet article vous faîtes la promotion d’un produit hors pair, qui n’a d’égale que lui-même.

C’est là, qu’une personne A (qui n’a aucun site/blog ou autre à son actif) vient poser une question dans vos commentaires sur ce produit révolutionnaire. Comme il est normal de le faire, vous y répondez. Bien sûr avec le plus de précision possible, et d’informations supplémentaires à votre article rédigé plus haut.

Les heures passent, et avant que la personne A ne réponde, une autre personne B , qui , elle, est professionnelle dans le domaine de votre article, vient rajouter quelque chose, pour dire que vous n’avez pas tout à faire raison, mais qu’au contraire il faudrait faire si ou ça et acheter tel produit.

 

Mais ce n’est pas tout !

 

Avant que vous n’ayez répondu, une personne C, arrive et dit qu’elle approuve la personne B, que votre produit n’est pas le meilleur car elle a testé le produit de B et qu’il est bien plus poussé etc etc …

Votre réaction ? Réflexe humain, vous renchérissez. Et la personne C aussi, et ainsi de suite.

On met en pause : STOP. Alors que se passe-t-il ?

Pendant que vous débattez avec la personne C , la personne B qui a mis le bazar est partie. La personne A qui a posté le commentaire au début, est sans aucun doute totalement perdue ! Et … ?

 

Conséquences :

 

Il y a de grande chance que ça soit la personne B qui récupère le visiteur qui était venu sur votre blog pour avoir des renseignements sur le produit dont il parlait ! Ici, notre démon est donc la personne B !

En plus d’avoir mis le bazar chez vous, il a récupéré un visiteur qui va devenir sans doute un client, et pour le coup vous aurez perdu et ce client, et de la notoriété. Car évidemment, on efface rarement des commentaires sur son blog, justement pour montrer aux visiteurs que l’on peut débattre d’un sujet.

 

Conclusion :

 

Donc pour moi, la morale de cette histoire est surtout qu’ « Il faut savoir se remettre en question par moment, et accepter de ne pas tout savoir sur tout ! » Ce qui est impossible de toute façon.

Il ne faut donc pas chercher à avoir raison sur un sujet, mais essayer de comprendre comment fonctionne le raisonnement de votre interlocuteur, savoir s’il n’y a pas un lien entre ce qu’il dit et ce que vous dites. Et essayer de trouver le « compromis » qui rejoint vos deux idées.

Soyez ouvert aux autres, ne vous renfermez pas ! Surtout dans le monde du blogging, il y a tellement de personnes qui surf sur internet, et donc tellement d’avis qui divergent, que vous tomberez toujours à un moment donné sur quelqu’un qui ne pense pas comme vous ! Et là, pas de polémique, il faut savoir écouter, et discuter calmement.

 

Ici le compromis que les agriculteurs auraient pu trouver, c’est que le chapeau peut avoir deux couleurs ! Mais non, avant de se poser des questions sur le pourquoi du comment, ils se sont tapés dessus.

 

Et vous ? Avez-vous des idées de morales en rapport avec le blogging ? Partagez-les et débattons ! Sans se prendre la tête bien sûr ;)

 

B.C.

 

  1. Salut,
    je suis completement d’acord avec toi.
    La blogoshere est comme un village et nous devons avant tout
    respecter l’avis de chacun.
    La cooperation entre blogueurs est indispensable.
    merci pour ton article qui nous pousse à l’indulgence.

    salut.

    • Benjamin Challoy says:

      Bonsoir Jean Nicolas :)
      Je parle ici, bien sur, de la blogosphère, mais le respect de l’avis de chacun doit s’appliquer partout autour de nous. Nous sommes tous différent ! Alors pourquoi devrions-nous penser pareil? Savoir écouter l’autre est important, vraiment.

      Merci à toi d’être passé par ici et d’avoir laissé ton point de vue, et au plaisir de te revoir !

      A bientôt ;)

  2. Concernant la perte de ton client A, ce n’est pas bien grave ami Benjamin . Un client de perdu , dix de retrouvés. Car si tu sais prendre les choses avec philosophie et que tu le sèmes positivement, tes prospects « sentiront » que tu es quelqu’un chez qui ils peuvent avoir confiance.

    Même si les hommes ont tendance à penser que c’est le dernier qui a parlé qui a raison, dans l’ensemble ils feront davantage confiance à celui pour qui ils ont le meilleur « ressenti ».

    Comme toi. Je suis certain que tu réussiras en persistant à semer la sympathie , de la bonne philosophie enrobé de la fougue de ta jeunesse.

    Juste un petit point noir, revois un peu tes conjugaisons car cela risque de te discrèdiliser. (Ça ne se dit pas mais c’est pas grave. Innovons Innovons sans cesse. C’est le meilleur moyen de sortir des chantiers battus ;-)

    Bien amicalement
    Jacky

    Ps Merci beaucoup pour ton commentaire concernant le défi de Cédric que l’on peut retrouver ici : http://jadidalocations.com/blog-maroc/nous-sommes-certains-d-avoir-toujours-raison/

    • Benjamin Challoy says:

      Salut Jacky,
      merci pour ce commentaire plein d’encouragement :).
      Oui j’espère réussir à aider un maximum de personne sur la toile avec mes conseils :). C’est mon objectif premier !

      Sinon pour la conjugaison, je vais revoir ça ^^ merci du conseil !

      A bientôt :)
      Benjamin

  3. Bonsoir Benjamin,

    Tout à fait d’accord avec la morale de ton histoire.
    Par contre, j’ai de plus en plus de doutes sur le fait qu’il faudrait écrire des articles bétons, dans lesquels il n’y a aucune faille.
    Je me demande si au contraire on ne devrait pas « essayer de comprendre comment fonctionne le raisonnement de votre » lecteur (et non interlocuteur) et axer notre article sur ce raisonnement et non des faits solides.
    Quant à la remarque de Jacky sur la grammaire, je crois qu’il a raison. On peut élargir à l’orthographe (et dans ce cas Jacky et moi entrons également dans le collimateur…).
    Amicalement,
    Anne-Laure

    • Benjamin Challoy says:

      Bonsoir Anne-Laure,
      je suis du même avis que toi, il faut laisser de quoi parler à son lecteur, sinon quel serait pour lui l’intérêt de poster un commentaire, si c’est juste pour dire : « Oui vous avez raison ». Cela ne ferait pas avancer le chmilblik ;)

      Euh je ne suis pas sur de te suivre là ^^, il ne me semblait pas avoir de faute d’orthographe dans mon texte pourtant. Et pourquoi vous entreriez dans le collimateur? Le sens m’échappe là :)

  4. Bonjour Benjamin,

    Une situation assez difficile à appréhender que tu mets en jeu ici. 2 solutions s’offrent à nous. Soit on ne publie jamais le commentaire (personnellement je vérifie toujours même si je n’en ai jamais supprimé, on ne sait jamais…) et cela met fin à toute discussion. Cela n’envenimera en aucun cas les relations avec cette personnes puisqu’elle venait à la base dans un contexte de défi en disant « Mon produit est mieux le tien il pue » en quelque sorte…

    La seconde est d’être extrêmement diplomate. On est totalement décrédibilisé face à une personne nous disant que notre produit n’est pas terrible par rapport à un autre. D’où l’intérêt d’appuyer sur quelques points clés où l’on est certain que notre produit a une vraie plus-value (ce qui demande évidemment qu’il en ait au moins une).

    Personnellement, dans un cas comme celui-ci, je n’aurais pas publié le commentaire. Le seul but de celui-ci est de voler un client potentiel et non d’apporter de la plus-value.

    Merci pour cet article.
    Dorian

    • Benjamin Challoy says:

      Bonsoir Dorian,
      Commentaire très pertinent et explicatif.
      Il est vrai que dans ce cas là, j’aurai sans doute pris la même solution que toi. Mais bon, il faut savoir jouer le diplomate aussi. :)

      Merci d’être venu, et à bientôt je l’espère !

    • Je pense(je dis bien je pense car de loin c’est facile de donner son avis, mais sur le vif…) que j’aurais publié mais que comprenant ce qui s’était passé finalement, j’aurais mis un commentaire supplémentaire comme celui que nous lisons ici, c’est à dire j’aurais mis ce que je pensais de la raison VRAIE de l’intervention du contributeur B. Encore faut-il s’en rendre compte. Et pour cela, il faut garder le sens de la critique, c’est pas si facile qu’on le croit quand on met tout son cœur à faire quelque chose. Ah ! « tout son cœur », le mot est lâché: en médecine on dirait: « il faut rester professionnel », c’est à dire que les sentiments n’ont pas vraiment de place, on remplace par l’éthique, la déontologie…
      Ma question: quelle est la place des sentiments en blogging ?
      Pour moi, c’est important. C’est le côté HUMAIN d’internet.

      • Benjamin Challoy says:

        Bonsoir Corinne,
        Commentaire très intéressant ! La place des sentiments dans le blogging. Tu penses qu’elle est importante, je dirai aussi que ces sentiments jouent beaucoup sur le moral d’un lecteur. Aussi bien pour qu’il comprenne le fond de l’article, mais aussi pour le faire reagir !
        C’est un point important que tu souleves ici, merci bien !

        Au plaisir,
        Benjamin

  5. Bonsoir Benjamin,

    Petit problème, être diplomate oui, tout accepter non. Mais se remettre en question est indispensable, revoir la qualité du produit peut ouvrir une nouvelle voie. Je crois que l’écoute est importante et
    permet le dialogue et l’échange.
    J’accepte avec plaisir tes conseils pour développer mon blog, avec ou sans (fote.)
    merci pour ton article
    Charlotte
    http://www.forme-jeunesse.com/sante/ogm-histoire-inspirante/

    • Benjamin Challoy says:

      Bonjour Charlotte,
      être diplomate ne signifie pas tout accepter ;) !
      Et t’aider pour développer ton blog sera un plaisir :D !

      A bientôt,
      Benjamin

  6. Bonjour !

    Je pense que le débat nous fait avancer.

    Autant il faut rester ouvert aux avis extérieurs, autant il demeure nécessaire de les confronter, défendre le sien. Le monde serait bien ennuyant, si l’on était d’accord sur tout.

    Pour résumer, essayez de trouver un « compromis » entre vos deux idées. Sinon, au moins, restez courtois et compréhensif.

    Je déteste personnellement les personnes qui exposent leur avis, sans justification, ni argument. Du style : « C’est nul ! »

    OK, je peux comprendre que X chose est nulle. Mais, POURQUOI ?

    Cordialement,
    Paul Dubois

    • Benjamin Challoy says:

      Bonsoir Paul,
      comme tu le dis, notre société mourrait si nous étions tous d’accord sur tout. Car nous n’avancerions plus !
      Restez courtois, tout à fait d’accord, ce n’est pas en s’énervant que l’on obtient ce que l’on veut.

      Merci pour ton commentaire et bonne fin de week-end ;)

      Benjamin

  7. Bonjour Benjamin,

    J’adore cet article. Chaque fois que je lis « avoir raison », ça me rappelle le tee-shirt préféré de mon épouse :

    Devant c’est marqué « Je n’ai pas toujours raison » . Là, on se dit que ce n’est pas si courant de le reconnaître…

    et quand elle se tourne, au dos du tee-shirt, on voit :  » Mais je n’ai jamais tort ! :-)
    c’est sûr que ça raccourcit pas mal la discussion.

    Mais n’est-ce pas notre posture à tous à un moment ou un autre ?

    D’où l’intérêt de garder un esprit suffisamment ouvert pour être capable de nous remettre en question et de progresser !

    Amicalement,
    Pascal

    • Benjamin Challoy says:

      Bonjour Pascal,
      merci pour ton commentaire :)
      Sympa comme T-Shirt, en tout cas comme tu le on se retrouve tous un jour ou l’autre dans cette posture, même plusieurs fois par jour des fois !

      A bientôt ;)
      Benjamin

  8. Je n’ai pas participé, mais j’aurais du. Ta version est sympa en tout les cas, j’en ai lu plusieurs et j’aime bien celle la. Ne pas savoir tout sur tout, beaucoup devraient se le dire de temps à autres !
    Julien Articles récents..Pourquoi écrivez-vous votre liste de vie ?My Profile

    • Benjamin Challoy says:

      Bonjour Julien, merci de m’avoir lu ;) et à bientôt !

    • Bonjour Benjamin je suis entièrement d’accord avec toi, je me vois des fois ou je suis sur de moi et connaître tout sur tout mais au bon du compte j’ai tort ;( et c’est mon défaut je le reconnais j’aimes avoir raison grgrgr ;)et sa me créer des problème entre ma famille et moi :/.
      Merci beaucoup pour ton texte Benjamin ;)

  9. Merci pour le partage de cette information, Merci d’avoir pris le temps de rédiger cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Lire les articles précédents :
affiliation-commando
Affiliation Commando, arnaque ou non?

Bonjour à tout le mo...

1and1
Promotions 1and1 !

Aujourd’hui je rédig...

Fermer